logo

© 2022 AIDES ONG GOMA | DIGITAL FACTORY

Oicha/Beni : La population d’Oicha satisfaite par la construction des Trois forages d’eau par AIDES en collaboration avec le HCR grâce au financement CERF.

La cité d’Oicha éprouve des difficultés dans la desserte en eau potable ; pour tenter de répondre à ce besoin, la population a creusé
quelques puits d’eau ici et là dont la plupart ne sont pas aménagés et ne répondent pas aux standards.
Dans le cadre du projet d’assistance en eau, hygiène et assainissement pour les personnes déplacées internes et communautés
hôtes affectées par la maladie à virus Ebola et les conflits, exécuté par AIDES sous le financement CERF/HCR, trois forages ont été
construits dans les quartiers Mbimbi, Bakaiku et Oicha 1 er et un quatrième se trouvant dans le quartier katendere a été aménagé
pour atténuer la souffrance de la population qui parcourt des kilomètres pour s’approvisionner en eau.
Kavira Mahamba est l’une des bénéficiaires de ce projet. Elle raconte le calvaire qu’elle a vécu avant l’avènement de ces forages.
« Nous avons souffert dans la recherche de l’eau potable, nous passions nuit au puits pour s’en procurer. Si tu es parti chercher l’eau
à 16h, il fallait attendre jusqu’au petit matin pour avoir de l’eau.
Nous remercions le HCR pour nous avoir construit ce forage, maintenant je peux puiser de l’eau à tout moment sans perdre
beaucoup de temps, encore une fois merci au HCR pour cet ouvrage ! »
Et d’ajouter :

« Les habitants des quartiers environnants n’ont pas toujours accès à l’eau potable. Ils souffrent pour trouver de l’eau ; si vous vous
rendez à ces puits à cette heure, vous trouverez beaucoup des gens qui sont à la recherche de l’eau. Il y a même ceux qui passent des
journées entières ou des nuits blanches toujours à la recherche de l’eau.
D’ailleurs certains font plus d’un kilomètre pour venir puiser de l’eau à notre forage. Il serait mieux de voir comment leur construire
aussi de forages »
Grace à ces ouvrages, les ménages bénéficiaires ne perdent plus beaucoup de temps pour s’approvisionner en eau mais aussi
certaines maladies d’origine hydrique ont disparu.
« Ce puits a changé ma vie ! La joie est entrée dans ma vie. La fatigue a diminué, il n’y a plus de fatigue dans la recherche de l’eau.
Nous avons souffert des maladies hydriques notamment la fièvre typhoïde, les vers intestinaux et quand on consultait le médecin, il
nous disait que ces maladies étaient dues à la consommation de l’eau sale.
Maintenant nous ne souffrons plus de ces maladies parce que nous buvons de l’eau propre, toutes ces maladies ont disparu depuis
l’avènement de ce forage nous sommes en bonne santé »
Pour rappel, deux mille quatre cent quarante-huit ménages soit treize mille neuf cent quarante et une personne d’Oicha sont
bénéficiaires de ce projet.

Gaston K Mungumwa/communication AIDES
Partager:

Activités